Mot du président

Cher(e)s membres Adhérent(e)s,

Depuis quelques années, vous entendez beaucoup parler de réchauffement climatique, de révolution numérique avec l’Intelligence Artificielle, de transition économique mais très peu de transition démographique.

Ainsi, les plus de 65 ans qui représentent à ce jour 20 % de la population vont être à plus de 30 % en 2050, les moins de 20 ans vont passer sur cette même période de 30 % à 20 %, c’est un retournement démographique (Effet baby-boom + augmentation de l’espérance de vie + baisse de la natalité).

De plus les actifs qui étaient 58 % en 2010 seront à 50 % en 2050.

Ces importants changements exercent et vont exercer une pression sur les finances publiques avec un besoin croissant de moyens pour assurer le paiement des retraites (13 % du PIB) et les dépenses de santé-dépendances (9 % du PIB) en sachant qu’il faut continuer à financer les autres transitions.

A ce jour, le financement est assuré majoritairement par les actifs, les entreprises et les impôts ainsi que par les emprunts d’Etat (La dette). Dans les années à venir, la solidarité inter-générationnelle va être mise à rude épreuve pour relever ces défis de financement sans oublier toutes les conséquences sociales, économiques et politiques.

 

Bien cordialement

Michel CRAPART